Animations

NOS PROPOSITIONS D’ANIMATION.

Petit rappel bien intentionné : Centrées sur l’étonnement et le questionnement, nos animations portent davantage sur les opérations de pensée que sur les thèmes et mettent en avant l’esprit critique, la pensée créative et la coopération afin d’accroître la puissance d’agir des individus (« empowerment »)

Dans les établissements scolaires.

Ecoles, collèges, lycées pro et généraux – des cycles d’atelier philo « type » peuvent être mis en place (séance hebdomadaire ou bimensuelle / 3-4 séances minimum) : discussion, exercices ludiques, manipulations, jeux… La collaboration avec l’équipe enseignante est fortement appréciée.

Possibilité d’organiser le cycle en lien avec un projet de classe, des sorties, des rencontres avec artistes, en lien avec un agenda national (voir juste ci-dessous)…

Dans les structures d’éducation informelle

Médiathèques/bibliothèques, centre de loisirs, universités populaires, maisons du temps libre… – des discussions philo pour enfants et adultes peuvent être organisées sur un programme d’animations ponctuel (mois de la philo, journée des droits de l’enfant, semaine de la presse, de la francophonie, mois de l’ESS, du développement durable, printemps des poètes…) ou en rendez-vous réguliers sur une période plus ou moins longue.

Dans les institutions culturelles/artistiques

Théâtres / opéras / CND / Pôles nationaux des arts du cirque, Centres culturels de rencontre… – Penser/Ouvrir fait sortir des cases en proposant la rencontre de la philosophie et des arts dans ce qu’ils mettent en jeu.

  • Penser/Ouvrir pose la question de la puissance cognitive des arts : l’expérience artistique – dans sa pratique, dans son vécu de « spectateur », dans sa dimension sociale – comme façon de penser le monde, notre rapport à lui et aux autres.
  • En jouant sur les contre-pieds et les inattendus, en questionnant les évidences et les représentations : enjeux soulevés par les créations, « autorité » du lieu, « rôle de spectateur »… Notre démarche d’éducation populaire invite les publics à se réapproprier les espaces et les temps de la culture.

Nous élaborons une proposition en lien avec l’esprit du lieu. On peut tout imaginer ! Tout dépend de la dynamique dans laquelle vous vous situez. De la rencontre ponctuelle à un ensemble d’interventions qui accompagne votre politique de développement des publics et/ou de développement culturel.

La proposition peut se construire

  • dans les murs ou hors-les-murs, en intervention nomade ou en écho lieu culturel/lieu d’accueil (en coopération avec votre réseau de partenaires), pour lier son action au territoire et à ses habitants.
  • en lien avec une représentation (théâtrale, chorégraphique, musicale), une performance, une exposition. A la suite de l’événement ou en rendez-vous réguliers si le choix d’un ensemble de pièces est fait.
  • sous forme d’un parcours qui aborde la problématique du spectateur : son rapport au lieu (temps/espace), le visible et l’invisible, le questionnement des représentations liées au « rôle »/à la « place » du spectateur…
  • en lien avec une pratique : celle des artistes / observation de répétitions publiques, chantiers de création, rencontre avec artistes ; celles des participants eux-mêmes / expérimentation par le groupe d’exercices propres à la discipline qui engagent une réflexion philosophique (le geste artistique comme point de départ du questionnement)
  • en fonction d’un ou plusieurs publics – scolaires, étudiants, foyers de jeunes travailleurs, habitants du quartier, commerçants, membres d’associations culturelles, corps de métiers/salariés d’entreprise/artisans, maisons de retraite…

Nous vous encourageons à nous rencontrer afin de discuter plus avant de vos attentes et ambitions.